Close

« Car ils disent et ne font pas » Homélie 31ème dimanche 2017

« Car ils disent et ne font pas » Homélie 31ème dimanche 2017

« Allo Raoul t’es là », « oui oui j’arrive, je suis là dans 10 mn » 10 mn se passe vous commencez un peu à vous impatienter, « Mais c’est pas possible !! On avait rendez vous à 6h », il est 6h15 toujours pas de Raoul, vous reprenez rageusement votre portable, « je sens que je vais l’attraper Raoul » : « oh !! tu te dépêches ou quoi !! » « c’est bon, c’est bon je suis tout prêt, j’arrive, t’inquiète » 5mn, 10 mn, vous commencez à trépigner, vous prenez une bière pour patienter, 15mn plus tard, toujours pas de Raoul, là à bout de nerf vous le rappelez « oh tu fais quoi ?? » et  là Raoul tout miel « ouais en fait tu sais, j’ai rencontré un ami qui m’a invité à diner et ça fait tellement longtemps que je ne l’ai pas vu, du coup, tu comprends…mais ne t’inquiète pas on se voit demain, c’est bon ? » non c’est pas bon, non c’est pas bon du tout, c’est pas bon ces personnes, sur lesquelles on ne peut pas compter, ces personnes qui disent et qui ne font pas

bon là, encore ça va ce n’est pas trop grave, je veux dire qu’il n’y a pas mort d’homme, c’était juste un rendez vous au bistrot et la bière vous avez quand même pu la siroter tranquillement, finalement il n’y avait même pas Raoul pour vous bassiner avec ses histoires, ah oui parce que ceux qui disent et ne font pas en général, ils disent beaucoup, ils en promettent des tonnes, ils en ont plein la bouche et puis… rien… des mythos quoi, car ils disent et ne font pas.

C’est vrai de Raoul, mais est ce que ce n’est pas le reproche qu’on vous fait à vous dés qu’on apprend que vous êtes  catholiques, dés qu’on apprend que vous allez à la messe tous les dimanches : « oui tu vas à la messe, tu te la joues catho, mais, je te connais bien tu ne vaux pas mieux que nous, pas la peine de faire ta sainte nitouche, tu es comme nous. » Vous voulez dire que vous aussi vous êtes de ceux qui disent et qui ne font pas ? Qu’il y a un écart, voir un fossé, voir un gouffre entre ce que vous dites et ce que vous vivez ? ben oui parce qu’à l’instant où vous dites que vous êtes catholique, à l’instant ou vous dites que vous êtes un disciple du Christ on se dit autour de vous que vous devez être conforme à l’image qu’on se fait d’un catholique : quelqu’un qui ne ment pas, qui ne triche pas, qui ne jure pas, un gars qui se respecte et qui respecte l’autre, quelqu’un qui prie, un coeur pur, un simple, un amoureux de la justice… c’est marrant parce que finalement l’image qu’on se fait d’un catholique c’est assez conforme à ce que doit être un catholique.

« Oui mais mon père ce n’est pas jouable, je veux dire, vivre comme ça ce n’est pas possible ! » Du coup plutôt que de passer pour celui qui dit et ne fait pas, nous préférons ne pas dire et faire, nous ne disons pas que nous sommes catholiques, nous ne disons pas ce en quoi nous croyons, nous ne disons surtout pas ce que nous aimerions vivre, comme ça nous pouvons faire n’importe quoi, ou plutôt vivre comme si l’Evangile n’était pas la loi de notre vie. « Oui mais mon père je ne suis pas à la hauteur de ce en quoi je crois ! j’y crois promis, j’y crois même à fond, j’y crois… mais je n’y arrive pas. Alors nous préférons ne pas dire (que nous sommes catholique) et faire (tout et n’importe quoi) au risque de nous laisser doucement glisser sur la pente descendante, la pente commune, celle ou nous sommes certain que personne ne nous rappellera ce à quoi nous sommes appelé, ce bel idéal qui habite notre cœur. Mais oui vous savez ? Ce en quoi vous croyez ! « la parole de Dieu que nous vous faisions entendre, vous l’avez accueillie pour ce qu’elle est réellement, non pas une parole d’hommes, mais la parole de Dieu qui est à l’œuvre en vous, les croyants. » ah oui c’est ce que disais saint paul il y a deux milles ans aux Thessaloniciens, c’est ce qu’il répète aujourd’hui aux Toulousains, Cet Evangile que vous lisez! Ces paroles qui correspondent exactement à ce que vous voulez être, à ce que vous voulez  vivre ! Voulez-vous le fermer cet Evangile ? le fermer, l’oublier et prêter l’oreille à tous les pessimistes qui vous disent que vous n’y arriverez pas, à tous ces fatalistes qui vous disent que c’est des bêtises, des rêveries? Taisez-vous !! Oui faites-les taire et écoutez Jésus Christ, enracinez-vous en lui, vous verrez vous ne dégringolerez pas.

« Car ils disent et ils ne font pas »

Dites ce en quoi vous croyez, dites-le même si vous n’êtes pas capable de le faire aujourd’hui, dites-le même si vous ne le vivez pas pleinement aujourd’hui, dites-le même si vous ne le comprenez pas entièrement  (je ne vous dis pas d’être stupide, si vous ne comprenez pas, cherchez, demandez, formez-vous, interrogez, partagez la Parole de Dieu, interrogez le catéchisme. Dites ce en quoi vous croyez ; dites-le, ça évitera que vous l’oubliez ; dites-le, ça vous affermira. Dites-le, parce qu’on aimerait tellement faire taire les chrétiens (parce que leur parole dérange), dites-le parce qu’on aimerai tellement faire taire le Christ, mais ce n’est pas possible, tant qu’il y aura un catholique vivant, un catholique cohérent, dites-le par votre bouche avant de le dire par toute votre  vie.

« Car ils disent et ne font pas », mais vous demain non seulement vous direz mais vous ferez, vous ferez ce que vous dites et ce n’est pas juste de la méthode Coué, je ne suis pas en train de tenter de vous persuader ou de vous remonter à bloc comme des pendules, mais je sais parce que vous êtes là aujourd’hui et que vous croyez en Jésus Christ, je sais « car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ. », je sais car « la parole de Dieu est à l’œuvre en vous, les croyants. » et il est là le secret : à votre avis pourquoi est ce « qu’ils disent et ne font pas» les pharisiens ? Parce qu’ils ne croient pas ! Ou plutôt parce que leur foi n’est pas vive, elle est morte, juste une habitude, un légalisme, une tradition, un conformisme.

Il est là le secret de cette unité de vie, le secret de la sainteté parce que c’est de ça dont il s’agit depuis 10mn, il s’agit pour nous d’être saint, ni plus ni moins !

Il s’agit pour nous de faire en sorte que ce que nous croyons nous le disions et ce que nous disons nous le vivions, mais ça sans la foi, sans cette puissance immense de la foi, c’est impossible, sans la foi nous continuerons à dire et à ne pas faire,

Mais avec la foi en Jésus Christ, plus rien n’est impossible, ce qui nous semblait insurmontable voire risible devient sérieux et beau.

Mettez votre foi en Lui, choisissez-le comme maitre, choisissez-le comme modèle, choisissez-le comme chef ; choisissez-le et suivez-le, parce qu’en Lui il n’y a aucun écart entre ce qu’il croit, ce qu’il dit et ce qu’il fait, chez lui c’est tout un, chez lui c’est d’un bloc, cohérent, solide, attirant, lumineux. Regardez les béatitudes, le Christ ne s’est pas contenté de les proclamer, il les a vécues !

Alors ce que vous croyez dites-le parce qu’il n’y a rien de plus beau

Ce que vous croyez dites-le parce que tant de nos frères veulent l’entendre

Ce que vous croyez, dites-le

Et ce que vous dites faites-le,

Avec la grâce de Dieu.

Amen

Abbé Simon d’Artigue