Close

Messes d’été sur Paroisses Cathédrale

Messes d’été sur Paroisses Cathédrale

Chers amis,

aprés avoir pris le temps de consulter les équipes paroissiales, l’EAP et les prêtres de Paroisses Cathédrale, voici la décision que j’ai prise à propos des messes de cet été :
  • Du 8 juillet au 16 juillet inclus, nous maintenons les messes de 18.30 à Sainte-Anne, 9.30 à Saint-Aubin, 10.30 à La Dalbade et 11.00 à la cathédrale.
  • Du 17 juillet au 13 août inclus, il y aura une messe anticipée le samedi soir 18.30 à ND de la Dalbade, une messe à 9.30 à Saint-Aubin et une messe à 11.00 à la cathédrale (ce qui veut dire que la messe de 18.30 à Sainte-Anne et de 10.30 à la Dalbade sont supprimées).
  • À partir du 14 août, nous rétablissons les messes de 18.30 à Sainte-Anne, 9.30 à Saint-Aubin, 10.30 à La Dalbade et 11.00 à la cathédrale.
  • Pour les messes en semaine, tout l’été à 8h à la cathédrale.
  • À partir du 3 septembre, nous reprenons le rythme annuel.
Il convient bien entendu que chaque paroisse assure l’animation liturgique de ces messes (chantres, organistes, lecteurs, accueil, sacristie et fleurissement…).
Il ne s’agit pas seulement de trouver un prêtre pour célébrer une messe mais que la communauté toute entière soit capable en période d’été de porter dignement tout ce qui fait la beauté de nos messes.
J’ai bien conscience que c’est un sacrifice pour nos paroisses, mais nous devons ouvrir les yeux sur la raréfaction des prêtres : le fait que certains profitent de l’été pour rentrer dans leur pays, que d’autres suivent les flux de vacanciers pour être là où sont les fidèles pendant l’été (zone littorale,) d’autres prêchent des retraites, sessions et tous ont droit, comme vous, à un repos nécessaire après une année chargée.
Ces difficultés doivent nous aider à prendre conscience de la chance que nous avons d’avoir des prêtres à notre service toute l’année, des messes dominicales dans chacune de nos paroisses, des messes quotidiennes à moins de 500m de chez nous.
Je sais que chacun d’entre vous m’aidera à expliquer le bien-fondé de cette décision et je vous en remercie.
Comptez sur ma prière.
En Lui notre joie,
Abbé Simon d’Artigue

Partager