Close

Témoignages sur la retraite de Pentecôte

Témoignages sur la retraite de Pentecôte

Cette année, une équipe de paroissiens et le père Simon ont organisé une retraite pour les serviteurs et toutes les personnes discernant sur un engagement à prendre dans nos paroisses.

3 jours à Notre-Dame de Garaison pour le WE de Pentecôte, réunissant 120 personnes entre 3 mois et 80 ans. Des familles, des célibataires, des adolescents, des retraités. Tous réunis, formant une communauté de prière, de partage, de fraternité.

3 jours placés sous le signe de l’Esprit Saint qui a soufflé fort, très fort.

Voici 2 témoignages qui vous en diront plus :

  • L’Esprit a soufflé très fort ! Cette retraite m’a bouleversée, bousculée dans ma Foi et mon engagement de serviteur ! Le mélange de générations, les temps de prière avec des chants qui procurent de la joie en les chantant, les enseignements du père Simon et la bienveillance ambiante nous ont « boosté » pour notre service mais aussi dans notre vie quotidienne ! Il n’y a plus un jour que je commence sans demander de l’aide à l’Esprit Saint et que je vis sans sentir sa présence. Je craignais un effet à très court terme. Mais cet effet se prolonge. Je n’ai plus peur de mal servir, je sais que je ne suis pas seule. J’ose affirmer que désormais, au lieu d’être en sommeil, ma Foi me rend heureuse ! Voilà très simplement ce que je voulais dire. Je remercie du fond du coeur le père Simon et tous ceux qui ont contribué à cette belle organisation. Isabelle

 

  • Cette retraite de trois jours : quelle idée ! C’est beaucoup trop long… et puis ça tombe vraiment mal : le samedi il y a le concert d’orgue de mon amie Rutsuko et le dimanche la fête de l’école japonaise que je n’ai pas manquée depuis 10 ans. Franchement, non, j’aime bien la paroisse, mais là ils en demandent un peu trop. Cette fois je n’irai pas… Puis arrive ce mail du père Simon, adressé personnellement, m’indiquant en substance qu’il m’attendait pour cette retraite et qu’elle serait une belle retraite pour continuer la conversion de mon coeur… Bon là forcément ça demande un peu de discernement. Alors je prends quelques jours à peser le pour et le contre… et finalement l’éternité l’emporte et je décide de m’inscrire à la retraite.
    ​Bien que membre de l’EAP, je ne connais à peu près rien de la préparation (comme quoi l’EAP sait déléguer !) et j’arrive donc le coeur un peu lourd (j’ai toujours en tête mes renoncements aux autres activités du week-end) mais déterminé à être ouvert à tout ce qui sera proposé.
    Et là, progressivement, s’opère la Joie du lâcher prise : par les temps d’enseignement, de relecture personnelle, de partage par petit groupe, d’échanges fraternels improvisés (mais toujours très profonds et très forts), de prière, d’adoration, de réconciliation, de témoignages et de louange… Et oui, moi qui ai toujours été assez hermétique à la prière de louange, je commence à en sentir les bienfaits.
    ​En rentrant le lundi soir et pendant toute la nuit une seule envie : chanter encore et encore « Envoie ton feu Seigneur » du chant de louange final lors de la messe du lundi.
    ​La Joie accumulée au cours de cette retraite me fera arborer un sourire rayonnant pendant toute ma journée de travail le mardi… Alors pour pouvoir fortifier et prolonger cette Joie, vivement la prochaine retraite… ou la prochaine veillée de louanges ! Bruno
Et pour s’imprégner des chants qui ont porté nos prières pendant ce temps de Pentecôte, vous pouvez les écouter ICI.