Close

Servir comme Lui – Homélie du jeudi saint 2017

Servir comme Lui – Homélie du jeudi saint 2017

Pas mal le plan de carrière promis par jésus ! Devenir serviteur ! Vous m’étonnez qu’il n’ait été suivi que par des loosers, des gars qui n’avaient aucune ambition, des gars qui n’avaient pas le moindre avenir, il y’en a bien un qui a tenté de réagir, Pierre, un qui avait un peu plus de jugeote  que les autres « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ! » Oh ! et puis quoi encore ? Eh Jésus reprends-toi ! Un chef, un patron un vrai ça se fait respecter, ça fait pas le larbin  à laver les pieds, laisse ça aux esclaves ! Ecoute patron laisse moi te donner deux ou trois conseils si tu veux réussir dans la carrière, non c’est vrai pour les miracles t’es bon, pour faire des discours ça va tu passes bien, mais pour les trucs concrets, pour le gouvernement, là il faut que je te coach un peu : premier conseil, « tu ne te laisses pas marcher sur les pieds ! si on te parle mal, tout de suite tu répliques, tu ne te laisses pas faire, ensuite les autres tu les regardes de haut, jamais tu ne t’abaisses, jamais tu ne te mets à genoux, c’est toi qui met les autres à genoux, tu te fais respecter» Mais jésus il n’a manifestement pas retenu la leçon, la preuve ? Regarde, regarde ton recrutement, regarde aujourd’hui ? Regarde dans les églises : que des bras cassés ; les gars qui en veulent, ceux qui ont de l’avenir, ceux qui brillent ils sont où ce soir? Pas à l’église? Ils sont place du capitole en terrasse en train de siroter une petite bière ou au meeting de Francois Fillon au Zenith. Et puis il faut bien nous l’avouer si nous travaillons dur, c’est justement que nous avons un autre plan de carrière, un peu plus d’ambition, c’est justement pour pas nous retrouver à faire le larbin, à laver les pieds.

Qui aujourd’hui veut être esclave et serviteur ? Ce n’est pas vendeur, ce n’est pas avec des slogans comme ça qu’on va les remplir nos églises !

Et aujourd’hui comme il y a 2000 ans à la question de Jésus : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ? » il faut bien avouer que nous avons plutôt tendance à répondre non, non je ne comprends pas le service, non je ne comprends pas cet abaissement, non je ne comprends pas l’humilité, non je ne comprends pas ces contre valeurs qui sont exactement à l’opposé des critères de la réussite, c’est exactement le contraire de ce qu’on nous enseigne partout. Oui mais ce soir vous n’êtes pas au Zenith ou à la terrasse d’un café, ce soir vous êtes à table avec le Christ et ce soir comme il y a 2000 ans vous entendez cette injonction de notre maître et seigneur : « C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous »

Ce n’est pas de slogan dont nous avons besoin c’est de maitre, de maitre qui nous entraine, de maitre que nous puissions imiter : aimer c’est se donner et se donner concrètement c’est servir.

Etre chrétien, être disciples de Jésus Christ c’est servir.

Servir plutôt que se servir

Alors servons parce que ça ne dépend que de nous

Servons comme chemin d’humilité et d’oubli de soi,

Servons comme chemin de la joie, la vraie joie, la joie qui dure

Servons parce que tout ce qui n’est pas donné est perdu

Servons parce que c’est le plus beau témoignage que nous puissions rendre, le plus efficace, le plus silencieux : on peut critiquer celui qui annonce Jésus Christ en parole, on ne critique jamais celui qui l’annonce par son service, par sa vie, sa vie donnée.

Servons parce que cela traduit la cohérence de notre foi : ce que nous croyons, disons-le et ce que nous disons, faisons-le.

Servons c’est ce qui change le monde, changer le monde avec nos mains, le transformer, Changer le monde par notre style de vie, en renversant les valeurs

Servons  c’est ce qui change le rapport entre le faible et le fort

Servons sans jamais nous décourager

Servons parce que  c’est ce qui transforme les cœurs, le notre le premier

Servons parce que c’est ce qui unit les frères que les haines ont séparés

Servons et agenouillons-nous devant les plus petits, les plus pauvres, les derniers ceux auxquels personnes ne pensent, ceux qui ne rapportent pas, les inutiles

Servons et faisons passer l’intérêt du frère avant le nous, lui avant moi.

Servons parce que le Christ nous a donné son corps à manger pour qu’à notre tour nous nous donnions

Servons parce que le Christ s’est donné sur la croix par amour pour nous pour nous apprendre à nous donner

Servons parce que le Christ nous a ouvert la voie

Comme lui servons !

 

Abbé Simon d’Artigue

Partager