Close

Confession

« Il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion. » 

Luc 15.7

Horaires et lieux

Jeudi
18h – 19h
Confessions avec l’abbé Simon d’Artigue à la cathédrale Saint-Etienne.

 

Vendredi
17h – 18h30
Confessions, dialogue, écoute avec le père Henri Papin s.j. à la cathédrale Saint-Etienne.

17h30 – 18h30
Confessions avec l’abbé Simon d’Artigue à Notre-Dame de la Dalbade.

 

Samedi
17h -18h
Confessions avec le père Henri Papin s.j. à la cathédrale Saint-Etienne.

En savoir plus sur la confession

A quoi sert la confession ?

La confession est un rendez-vous d’amour avec Dieu. Dieu ne condamne jamais. C’est sans doute une des caractéristiques les plus flagrantes de Jésus dans l’Evangile : à la différence des pharisiens, il ne condamne JAMAIS les pêcheurs. Au contraire, c’est à eux qu’il offre en premier son amitié. La confession est donc d’abord une réconciliation entre Dieu et nous.

Mais il y a plus dans ce sacrement : Pour faire pousser une plante, le jardinier doit non seulement veiller à mettre les bons ingrédients (lumière, chaleur, eau…) mais il doit aussi retirer les mauvaises herbes. La confession c’est ça : retirer les mauvaises herbes qui font obstacles à notre épanouissement. C’est le délicat travail du Christ dans notre âme.

Parfois, nous avons peur de nos péchés. Nous pensons que Dieu est comme nous… et donc nous avons du mal à réaliser qu’il peut vraiment nous pardonner. Au lieu d’être docile, nous « faisons de la résistance » à Dieu. C’est un peu comme si on serrait très fort un mauvais tesson de verre tranchant dans la paume de notre main… Ainsi sommes nous quand nous avons peur de Dieu : remarquez comme cette réaction est absurde, car Dieu ne veut pas nous punir… mais nous soigner !

 

Petit schéma pratique de la confession.

  • Bénissez-moi, mon père, parce que j’ai péché.
  • Il y a (tant de temps) que je ne me suis pas confessé.
  • Depuis, voici les péché que j’ai commis : Envers Dieu… Envers mon prochain… Envers moi-même…
  • J’en demande pardon à Dieu, et à vous mon père pénitence et absolution. Acte de contrition;
  • Le prêtre ensuite : peut éventuellement poser l’une ou l’autre question qui lui semblerait utile ; il vous pardonne en vous donnant l’absolution; propose une pénitence, qui sera le plus souvent une prière ou une méditation d’un passage de l’Évangile; invite à repartir dans la paix.

« Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce de ne plus vous offenser et de faire pénitence. »

Acte de contrition

Voici quelques unes des 34 questions que le pape François conseille de se poser avant une confession.

  • Est-ce que je ne me tourne vers Dieu que quand j’ai besoin de lui ?
  • Est-ce que je vais à la messe le dimanche et pour les grandes fêtes (solennités) ?
  • Est-ce que je commence ma journée par une prière ?
  • Est-ce que j’ai honte de montrer que je suis chrétien ?
  • Est-ce que je me révolte parfois contre la volonté de Dieu ?
  • Est-ce que je suis jaloux, colérique ou partial ?
  • Est-ce que je suis honnête et juste avec les autres, ou est-ce que j’alimente la « culture du déchet » ?
  • Dans mon couple et ma famille, est-ce que j’applique l’enseignement des évangiles ?
  • Est-ce que j’honore et respecte mes parents ?
  • Est-ce que j’ai rejeté la vie à naître ? Ai-je écarté le don de la vie ? Ai-je aidé quelqu’un à le faire ?
  • Est-que je respecte l’environnement ?
  • Est-ce que je suis tantôt mondain, tantôt croyant ?
  • Est-ce que j’abuse de la nourriture, de l’alcool, de la cigarette ou d’autres divertissements ?
  • Ne suis-je pas trop préoccupé par mon bien-être physique et les biens que je possède ?
  • Comment est-ce que j’utilise mon temps ? Suis-je paresseux ?
  • Est-ce que je cherche à être servi ?
  • Est-ce que j’ai des désirs de revanche ? Est-ce que je garde des rancunes ?
  • Suis-je doux, humble et bâtisseur de paix ?

Voici quelques questions  pour aider les enfants à se confesser

Vivre en enfant de Dieu c’est aimer Dieu 

  • Ai-je donné à Dieu une grande place dans ma vie? Ou m’est il arrivé de l’oublier?
  • Ai-je pris le temps de Lui parler, de Le prier (pour le remercier, lui demander de l’aide)?
  • Pendant ma prière ai je parlé à Dieu avec amour ou bien ai-je été déconcentré?
  • Ai-je cherché à mieux le connaitre?
  • Ai-je fait mon possible pour aller à la messe le dimanche?
  • Ai-je participé à la messe de tout mon coeur, ou ai-je pensé à autre chose, en attendant que ça finisse?
  • Si je communie, ai-je reçu Jésus dans mon coeur avec amour?
  • Ai-je parfois distrait les autres pendant la prière ou la messe?

Vivre en enfant de Dieu c’est aussi aimer les autres

  • Ai-je refusé ou même pas cherché à rendre service à la maison, à l’école…?
  • Ai-je obéi à mes parents? Rapidement, gentiment, sans râler? pour aller me coucher, pour rendre service, pour mettre le couvert, pour aller travailler..?
  • Ai-je été insolent, désagréable?
  • Ai-je été méchant avec mes frères et soeurs, mes amis? (en pensées, en paroles, en action)
  • Dans les jeux ai-je pensé à me faire plaisir sans m’occuper des autres?
  • ai-je refusé de jouer avec ceux que j’aime moins, qui restent seuls?
  • Ai-je été mauvais joueur?
  • Ai-je refuser de pardonner? Ai-je voulu me venger?
  • Ai-je triché au jeu? en classe? Ai-je laissé quelqu’un être puni à ma place?
  • Me suis-je moqué des autres?
  • Ai-je empêché les autres de travailler?
  • Ai-je toujours dit la vérité? Ou est ce que j’ai menti?
  • Ai-je rapporté? dit du mal des autres? accusé quelqu’un injustement?
  • Ai-je volé les affaires des autres ou pas rendu ce qu’on m’avait prêté?
  • Ai-je refusé de partager mes affaires?
  • Ai-je respecté le matériel autour de moi?
  • Ai-je été jaloux des autres?

Vivre en enfant de Dieu c’est encore s’aimer soi-même 

  • Ai-je été paresseux pour apprendre mes leçons? faire mes devoirs? pour me lever? ranger ma chambre?
  • Ai-je perdu mon temps inutilement devant la télé, ma tablette, ma console, l’ordinateur?
  • Ai-je été orgueilleux? Ai-je voulu me faire admirer, remarquer?
  • Ai-je été impatient, coléreux?
  • Ai-je été trop curieux en cherchant à savoir ce qui ne me regarde pas?
  • Ai-je trahi un secret? Ai-je tenu mes promesses, mes engagements?
  • Ai-je été vulgaire, grossier?
  • Ai-je eu des mauvais gestes, de mauvaises manières?
  • Ai-je regardé de mauvais films? livres? sites?
  • Ai-je trop mangé par gourmandise?
  • Ai-je refusé de manger ce que je n’aimais pas?