Close

Servantes de l’Eucharistie

Servantes de l’Eucharistie (Jésus-Hostie)

  Cette Œuvre est de Dieu. Soyez les reliquaires de la parole qui l’a formée. Ce n’est pas par le nombre mais par la sainteté des membres qu’elle prospèrera. Son avenir dépend de Dieu.

Mère Guibret, fondatrice

Au cours de la messe de Pentecôte, le 31 Mai 1857, en l’église Notre-Dame de la Dalbade, précisément à la Chapelle de Notre-Dame du Mont Carmel, une jeune fille de 29 ans, Jeanne Guibret, après avoir communié, lut en son cœur cette phrase : « Ecris un acte de consécration de tout l’être au culte du Saint Sacrement. » Ce même jour, deux de ses amies reçurent le même appel intérieur et, dans la même semaine, le vicaire de la paroisse répondit également à ce même appel.

Ainsi fut posée la première pierre de la Congrégation des Servantes de l’Eucharistie : l’Esprit Saint appela, dans un même mouvement des sœurs et des prêtres au service du Seigneur de l’Eucharistie. Ils devinrent ses disciples en s’appliquant à rayonner dans leurs activités quotidiennes l’Amour reçu en Sa Parole et en Son Pain de Vie. L’Action de grâce pour un tel Don, offert et reçu, se transforma très rapidement en une Adoration intérieure perpétuelle, qui lia les membres de cette congrégation en un seul corps au service du Mystère eucharistique et, conjointement, en une Intercession constante pour tous ceux et celles qui sont indifférents au Salut que le Seigneur leur offre, ainsi que pour les prêtres, serviteurs privilégiés de l’Eucharistie.

Dix ans plus tard, la congrégation ayant attiré de nombreuses jeunes filles dans tout le Midi de la France, Jeanne Guibret comprit la nécessité de regrouper quelques sœurs sous le même toit, dans chaque région, tels des foyers eucharistiques ayant pour fonction de soutenir spirituellement le plus grand nombre des sœurs qui, elles, vivaient au cœur du monde.

Les sœurs de communauté – exerçant une mission d’Eglise et, plus tard, une profession à temps partiel – privilégiaient les temps de prière et s’adonnaient à l’approfondissement du Mystère Eucharistique ; les sœurs qui restaient dans leurs milieux de vie – exerçant diverses professions et des engagements variés au service de leurs paroisses – venaient régulièrement se ressourcer au sein de la communauté régionale, pour repartir en reprenant toutes leurs activités avec des forces spirituelles renouvelées.

De cette Pentecôte 1857 à la Pentecôte 2016, 159 ans se sont écoulés dans l’action de grâce pour les Servantes de l’Eucharistie, accueillant avec la même fidélité et le même élan que leurs aînées, dans le quotidien des jours, la Sainte Présence de Celui qui les a appelées à Lui consacrer tout leur être pour le faire connaître et aimer. Suite à l’évolution des sociétés du monde occidental, nous sommes devenues une petite congrégation. La plupart de nos sœurs sont âgées et ne peuvent plus infiltrer cet esprit eucharistique dans tous les milieux de vie.

Toutefois, si nous écoutons notre fondatrice : « Cette Œuvre est de Dieu. Soyez les reliquaires de la parole qui l’a formée. Ce n’est pas par le nombre mais par la sainteté des membres qu’elle prospèrera. Son avenir dépend de Dieu. » L’espérance est au rendez-vous !

Aujourd’hui, 3 communautés demeurent : Strasbourg, Lourdes et la Maison Mère à Toulouse (située presqu’en face de Notre Dame de la Dalbade) qui regroupe 5 sœurs. Celles-ci privilégient le service de leurs sœurs insérées dans diverses régions par courrier, téléphone et visites, tout en assurant, dans la mesure de leur disponibilité, des engagements paroissiaux : animation d’une équipe d’enfants adorateurs en lien avec deux mères de famille, secrétariat pour archiver sur l’ensemble paroissial les actes de baptêmes, mariages et obsèques, animation liturgique, visites de personnes âgées pour leur apporter la communion, divers services avec l’équipe de sacristie sur ND de la Dalbade.

Nous avons l’audace de rêver : le Seigneur nous accordera-t-il la grâce et la joie de pouvoir susciter, dans notre société actuelle, des petits foyers eucharistiques pour rayonner sa Présence et son Amour au cœur du monde?

Sr Marièle, Sr Andrée, Sr Marie-Lou, Sr Maryse, Sr Myrna

Communauté de la Maison-Mère
Responsable local : Sœur Marie-Louise KREUTZBERGER
31, rue de La Dalbade 31 000 Toulouse
Tél. : 05 81 34 69 68
Contact : servante.eucharistie@wanadoo.fr

Vêpres et temps d’adoration (avant la messe de 18h30 à Notre-Dame de La Dalbade)

Les mercredi, jeudi et vendredi
De 17h20 à 18h15
RV au 35, rue de la Dalbade et sonnez à « Oratoire »